001

"Un salon, tout droit sorti du musée des horreurs, ombres et meubles aux angles tordus se disputant le moindre espace sous l'oeil éteint des maigres bougies disséminées dans la pièce."

Pour ce nouveau partenariat avec les Editions Persée, j'ai reçu un roman atypique, un thriller très court. J'avoue que la couverture m'a particulièrement fait de l'oeil, elle annonce de suite que le lecteur risque d'angoisser...

Quatrième de couverture: 

"Dans cette maisonnée inquiétante, les invités ont tout intérêt à se méfier... Non-sens et perversité sont aussi au rendez-vous! A moins que les invités eux-mêmes aient pire à se reprocher?

Un roman noir, cruel et grinçant, parsemé de chausse-trapes, où même le lecteur est pris au piège..." 

Ce roman est déroutant. Dès les premières pages, on se demande où Stéphanie Lepage veut nous emmener. Il y a ce prologue dans lequel visiblement un enfant subit les pires tortures, puis on arrive au début de l'intrigue, qui commence, avec Anne et Ludo, échoués en pleine campagne, qui vont tomber sur cette maison.

Alors petit à petit, les personnages apparaissent, personnages qui composent cette famille inquiétante, qui occupe la maison. C'est alors que nous tombons en plein cauchemar, où rien ne semble logique. 

Stéphanie Lepage est très forte: en seulement 90 pages, elle manie tous les éléments qui font un bon thriller. Elle sait nous faire entrer dans la tête d'Anne, qui ne comprend rien à tout cela. Le dernier chapitre annonce le ton, par son titre: le lecteur s'est fait mener en bateau. Le vocabulaire est très riche, l'ambiance glauque et glaciale, pour rien au monde on ne voudrait mettre les pieds dans cette maison. Au fil de la lecture, on plonge de plein pied dans le sordide et l'inimaginable.

Si j'ai beaucoup apprécié tous ces points, cette lecture reste malgré tout pour moi une lecture en demie-teinte: car malheureusement, je ne suis pas certaine d'avoir compris la fin. 

En bref:

3

Merci aux Editions Persée.

editions persée