002

    ~Pourquoi ce livre?~

La couverture a, pour moi, été une évidence; je l'ai trouvée splendide. Puis j'ai lu le sujet: une fresque pleine de promesses, à la "Autant en emporte le vent".  Ce livre, paru chez Harlequin pour la collection Mosaïc était donc une évidence!

 

sortie-nouvelle-collection-harlequin-mozaic-L-mLR8SJ

    ~Quatrième de couverture~

"Fille d'un riche sénateur, Cameron Campbell mène depuis toujours une existence dorée dans la plantation familiale d’Elmwood. Mais son bonheur vole en éclats lorsque le capitaine Jackson Logan, avec qui elle vit sa première romance, décide de rompre brutalement. Comment ose-t-il la traiter d’enfant gâtée alors qu’elle aurait renoncé à tout par amour pour lui ? Blessée, Cameron se persuade qu’elle ne pourra jamais lui pardonner…
Six ans plus tard, à l’aube de la Guerre de Sécession, le capitaine Logan est de retour… Et si Cameron n’a pas oublié l’affront subi autrefois, elle ne peut contenir le trouble que ces retrouvailles éveillent en elle. Pourtant Jackson, lui, ne daigne pas lui accorder la moindre attention, et semble davantage préoccupé par le mystérieux message qu’il est venu transmettre au sénateur Campbell. Un message qui, Cameron l’apprend bientôt, la contraint au pire : placer son destin entre les mains de l’homme qui l’a trahie…"
 

 

1962135

    ~Mon ressenti~

Alors oui, on pense forcément à "Autant en emporte le vent"; même époque, même contexte. Mais pas même histoire, même s'il y a quelques similitudes, comme la relation passionnelle des deux héros.

Pourtant, l'histoire ne tourne pas seulement autour de cette relation; Cameron, fille de Sénateur, va devoir prendre sa destinée en mains suite à la mort de son père. Je ne dis pas de quelle façon il meurt afin de laisser la surprise aux futures lectrices. Son frère devient donc le nouveau maître de la plantation, sauf qu'il n'a aucun sens des réalités et se conduit en tyran. Alors qu'il veut revendre les esclaves, Cameron veut tout faire pour les affranchir. Et si ce n'est pas possible, elle les aidera à s'enfuir. 

Cameron est donc une jeune femme certes très gâtée par la vie, mais aussi avec un caractère bien trempée. Oui, comme Scarlett. Sauf qu'elle est bien plus "dévergondée" que miss O'Hara, en témoignent les scènes sensuelles avec le Capitaine Logan. Ces scènes sont d'ailleurs plutôt bien écrites, pour une fois, on a pas l'impression de lire un manuel technique! Ceci dit, Cameron m'a énervée sur un certain point: si Logan semble la fuir à chaque fois, elle, après s'être donnée à lui, fait à chaque fois le coup de: "Vous avez seulement profité de ma faiblesse du moment". Et cela se produit plusieurs fois...

A part ce point un peu énervant, j'ai été transportée par cette fresque historique. L'histoire est très prenante, même si on se doute bien de la façon dont cela va se terminer entre Cameron et Logan. Les personnages secondaires tiennent une place à part entière: Taye, Naomi, Suckey, les esclaves, et l'horrible frère de Cameron.

Comme toute saga, il y a des révélations, des histoires familiale et la romance. Si vous avez aimé "Autant en emporte le vent", vous aimerez forcément "La Belle du Mississipi". Vivement la parution de la suite, en Mai 2013! Merci Romy pour cette lecture.

La Belle du Mississipi, Rosemary Rogers, 445 pages . Mosaïc pour Harlequin, 18.90€.

 

Rogers_Rosemary_02_bw

    ~Envie d'un extrait?~

"Des larmes brillaient dans les yeux de la jeune fille, et Cameron mesura mieux la souffrance que son amie endurait chaque jour. Car même si sa peau était plutôt moka que noire, nul ne pouvait nier que du sang africain coulait dans ses veines. Le souhait de Cameron était qu'elles puissent vivre dans un monde où cela n'aurait plus d'importance. Elle savait que son père combattait pour l'avènement d'un tel monde, et qu'il se battrait jusqu'à la mort."

    ~En bref~

 

4