bluebell gadsby

pres1

Ce service presse est arrivé dans ma BAL le mois dernier. J'ai trouvé la couverture pleine de pep's et plutôt agréable. Je remercie Cécile et les éditions Hachette pour leur confiance. 

pres2

"Moi, c’est Bluebell. J’ai 13 ans et c’est dans ma folle vie que vous vous apprêtez à entrer. Attention, préparez-vous, je suis entourée par une vraie famille de fous ! On commence avec Jasmine et Twig. On les appelle les petits chéris, alors que ce sont plutôt de sacrés diablotins. Leur jeu préféré, c’est de faire rouler leurs rats domestiques sur des voitures télécommandées. Il y a aussi Flora, ma grande sœur. Avec elle, on a le droit à un défilé de mode quotidien : elle change de couleur de cheveux encore plus souvent que d’humeur. Papa et maman sont rarement à la maison, ils travaillent tout le temps et voyagent beaucoup. Du coup, ils ont engagé Zoran comme garçon au pair. Il est étudiant et joue parfaitement du piano, mais il est nul en cuisine : pour nous maintenant, c’est saucisses purée midi et soir. Depuis peu, il y a Joss, le nouveau voisin. Joss a un super sens de l’humour et un sourire à tomber. Et puis il y avait Iris…"  

pres3

La couverture donne tout de suite le ton; cette lecture est destinée à un jeune public, à partir, selon moi, de 12 ans. 

La narration est originale; nous suivons le journal de Blue, écrit et filmé. Depuis qu'elle a une caméra, elle filme absolument tout, et dans sa vie, il y a de quoi. Des parents toujours absents, un baby-sitter intello, une grande soeur aux dreadlocks roses, un frère et une soeur, plus petits, qui inventent toujours de nouveaux jeux et se chamaillent. La vie des Gadsby n'est pas de tout repos.

Depuis le décès de sa soeur jumelle, Iris, Blue est devenue peu à peu effacée. 

Un nouveau voisin va débarquer et tenter de l'aider. Mais est-il vraiment fréquentable?

Ce roman est plutôt sympathique, très rapide à lire pour l'adulte que je suis, et je suis certaine que si j'avais été ado, j'aurais été contente de lire quelque chose de simple, pas éloigné de la réalité. Car sous ses aspects légers, des thèmes plus graves sont abordés: le deuil, l'absence, la crise d'ado, les jalousies, l'amitié, l'amour.

Les personnages sont attachants, parfois irritants, on se sent comme un visiteur dans cette famille.

Si vous avez une ado, je ne peux que le conseiller!

La folle vie de Bluebell Gadsby, Natasha Farrant, Hachette collection Bloom, 236 pages, 13.90€.

pres4

note2

natasha-farrant-2087252