les-soeurs-de-la-lune,-tome-10--courting-darkness-4199283-250-400

 

pres1

Je trouve que la série avance très lentement. Je voulais toutefois voir ce qu'il en était de ce dixième tome, annonçant de grands changements pour Camille.

 

pres2

"Nous sommes les sœurs D’Artigo : mi-humaines, mi-faes, ex-agents de la CIA d’Outremonde.Menolly est une vampireDelilah un chat-garou… Et moi ? Je suis Camilleprêtresse de la Mère Lune, mariée à trois hommes merveilleux. Bien que mon dernier beau-père en date ne m’accueille pas à bras ouverts sa famille… Il me retient prisonnière dans les royaumes du Nord et est fermement déterminé à briser non seulement mon corps, mais aussi mon esprit." 

 

pres3

Dans ce volume, c'est donc le point de vue narratif de Camille que nous suivons. Comme pour chaque tome, le lecteur plonge directement au coeur de l'action; le père de Flam menace son fils et Camille, et les soeurs reçoivent un coup de fil de Chase suite à l'apparition d'un portail sauvage. 

Camille revient des Royaumes du Nord, où elle a accompagnée Iris dans une quête très personnelle. Iris en est revenue libérée, parée de tatouages indigo sur le visage.  

Un premier mystère apparaît, lorsque Chase se fait "avaler" par le portail sauvage. Camille et Delilah vont tenter de partir à sa recherche, avec l'aide d'Aeval, à qui l'aînée des D'Artigo doit prêter serment pour devenir prêtresse.

Dans ce tome, Camille sera malmenée autant physiquement que moralement. Outre la rupture qui semble définitive avec son père, elle va devoir affronter les sévices infligés par le père de Flam. Pour la première fois, elle va connaître la peur.

J'ai beaucoup aimé l'imaginaire de Yasmine Galenorn concernant les diverses créatures et paysages, tant pour les Royaumes du Nord que dans le portail où Chase est aspiré. L'auteure construit même des légendes Fae, qu'elle parsème au gré du récit. Elle nous gratifie d'action, entre Camille qui doit échapper à son beau-père et un combat entre dragons. Camille franchit une nouvelle étape dans sa vie et devra se montrer plus déterminée et plus forte que jamais. Enfin, on en découvre davantage sur Flam et sa famille, sur le monde des Dragons en général. De plus, le roman s'achève sur une note d'espoir. Par ces richesses, ce volume est, selon moi, le meilleur de la série, pour le moment.

En revanche, j'ai de plus en plus de mal avec les scènes de sexe. Ce n'est pas qu'elles soient trop nombreuses (environ trois par roman) mais elles sont trop détaillées. L'auteure cherche-t-elle à meubler ou à en décrire toujours plus pour faire vendre? Je vous laissez juger par vous-même: "Alors que ses cheveux me caressaient le dos, les flancs, le visage, il referma une main sur l'un de mes seins, titillant la pointe entre ses doigts. Il passa son autre main sur mes fesses, traçant un chemin langoureux de son index, qu'il glissa doucement en moi."  Et encore, j'ai cité un passage soft, car parfois, Camille s'envoie en l'air avec ses trois maris en même temps. C'est assez spécial. 

L'autre point qui me chiffonne un peu, c'est qu'on n'entend plus vraiment parler de la quête initiale des trois soeurs, celle des sceaux spirituels. J'espère que le thème sera de nouveau abordé, car là, l'auteure se focalise sur leurs problèmes personnels au détriment de l'histoire de base, et ça dure ainsi depuis au moins le tome 4. Je lirai le 11, on ne sait jamais.

 

pres4

 

note2

 

pres5

"Hyto m'a appris à avoir peur comme jamais, jamais ça ne m'était arrivé. Si je ne surmonte pas cette terreur, il ne me restera rien. Je n'ai pas la force de Menolly, ni les capacités d'athlète de Delilah. Tout ce que j'ai, c'est une poignée de sorts dont certains ne fonctionnent que quand ils en ont envie. Je ne peux pas me laisser abattre. Si je me terre dans ma chambre, Hyto aura gagné. Je dois exorciser ce montre de mon esprit, le faire sortir de ma tête."

 

Yasmine-Galenorn