DSCN0314 - Copie

Lorsque j'ai reçu le dernier planning de sorties des éditions Les Presses de la Cité, ce titre m'a immédiatement tapé dans l'oeil. Avant de le lire, j'ai pu lire d'autres avis, très positifs. C'est donc sans grande appréhension que j'ai choisi cette lecture. 

PRESENTATION:

"L'incroyable destin de celle que l'on surnomma « La femme la plus dangereuse d'Amérique ». 

Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXesiècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde, et certains en meurent. Mary, de son côté, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Des médecins finissent par s'intéresser à son cas, mais la cuisinière déteste qu'on l'observe comme une bête curieuse et refuse de coopérer. Pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu'elle est en parfaite santé ? Les autorités sanitaires, qui la considèrent comme dangereuse décident de l'envoyer en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour Mary Mallon, femme indépendante, un combat à armes inégales pour sa liberté..."

MON AVIS:

Avant de démarrer ma lecture, j'ai cherché à en savoir davantage sur Mary Mallon, afin de mieux m'imprégner de son histoire. J'ai surtout ressenti une sensation de malaise puisque les documents existants la décrivent comme consciente de cette maladie qu'elle portait en elle. C'est dans cet état d'esprit que j'ai entamé ce roman, inspiré de sa vie.

J'ai immédiatement accroché à la plume de l'auteure. Mary Beth Keane nous entraîne presque dans un registre s'approchant du thriller. Outre sa façon de mener le récit, son écriture est un bijou. Le roman n'est pas spécialement rythmé puisqu'on suit le quotidien de Mary Mallon, mais le langage est très maîtrisé et on ne s'ennuie à aucun moment. 

Le personnage de Mary n'est pas spécialement sympathique, même si l'auteure ne tombe pas dans le jugement et pose les bonnes questions: la cuisinière est-elle consciente de ce qu'elle a en elle, ou au contraire, est-elle dans le déni? Mary est une femme de fort tempérament, qui veut toujours avoir le dernier mot et n'a peur de rien, ni de personne. A une époque où la pasteurisation et les vaccins n'étaient pas encore entrés dans les moeurs, elle s'est battue presque jusqu'au bout de sa vie comme une lionne afin de ne pas être charcutée, soumise sans cesse à des examens. Elle s'est également comportée comme une tête brûlée, refusant d'arrêter de cuisiner pour les autres, condition de sa liberté. 

"Si notre vie était prédestinée avant notre naissance, alors comment elle, Mary Mallon, aurait-elle pu changer le cours de leur destin? Et s'il est écrit que celui qui naît doit mourir; et que chacun ressuscitera d'entre les morts; et que notre temps sur terre dure une poignée de secondes, comparé à la vie infinie qui nous attend après, alors tous ces arguments ne réduisaient-ils pas son crime d'autant?".

D'autres questions se soulèvent au fur et à mesure du récit; comment réagiraient nos proches si, du jour au lendemain, ils n'avaient plus le droit de nous voir? Comment supporter d'être perçue comme un phénomène de foire, pointée du doigt par tous?

"Elle espérait la présence à l'audience de ceux qui avaient conçu de la compassion pour elle, mais en se dirigeant vers l'avant de la salle, elle ne sentit que le regard inquisiteur de cinquante individus, si proches dans cette atmosphère lourde qu'elle eut l'impression d'être malmenée et tripotée. Aussi malsaine qu'on l'accusait de l'être". 

Outre ce problème médical, le lecteur peut également suivre les tranches de vie des proches de Mary dans ce New-York de 1910. Les descriptions de la ville sont toujours très fortes, qu'elles soulignent la saleté et la puanteur de l'époque, ou qu'elles saluent la beauté de la Grosse Pomme. 

Enfin, je souhaitais également souligner l'énorme travail de recherches qu'a mené Mary Beth Keane pour faire revivre New-York à cette époque, avec son contexte social et ses faits historiques. J'ai été littéralement transportée. 

Malgré le personnage hors du commun qu'a été Mary, ce livre n'est pas sans émotions. 

Un énorme coup de coeur pour moi. Je remercie Anne et les Presses de la Cité pour la découverte.

Coup_de_coeur

Je le conseille: si vous aimez les histoires vraies et incroyables, les personnages qui ne manquent pas de caractère, New-York et le début du XXe siècle.

0063717179313334333233333637313435333234