intimite-dictateurs-1483074-616x0

J'aime l'Histoire et particulièrement ce qu'il se passe en coulisses, ce qu'on apprend pas à l'école. Je m'intéresse à la vie des grandes figures historiques, qu'elles fussent bonnes ou mauvaises. J'avais forcément hâte de me plonger dans cet ouvrage et je remercie Eric et City pour leur confiance.

PRESENTATION:

"Saviez-vous qu'un empereur romain désignait ses préfets en fonction de leurs attributs intimes ? Qu'une ancienne prostituée était devenue impératrice byzantine ? Qu'un célèbre révolutionnaire s'était suicidé avant d'être abattu d'une balle puis guillotiné ? 
Imaginez-vous Hitler en artiste peintre exposant ses toiles dans les galeries de Vienne ? Staline en jeune séminariste chantant des psaumes dans une église ? Pol Pot en écolier découvrant les plaisirs de l'existence dans les bras des concubines royales ? Kim Jong-Il kidnappant une célèbre actrice de cinéma pour réaliser un remake de Godzilla ? Papa Doc instituant le vaudou comme religion d'État ? 
Cela est presque aussi difficile à concevoir que Mao Zedong en poète maudit, Lénine en bourgeois désoeuvré, Mussolini en amoureux transi d'une militante féministe ou Fidel Castro en amant torride d'une célèbre actrice hollywoodienne. 
Pourtant, la vie des dictateurs est riche d'étonnantes révélations, autant de faits singuliers et insolites qui témoignent des nombreuses facettes, des secrets et des faiblesses qu'on s'efforça souvent de dissimuler. Ainsi, mieux valait ne pas connaître en détail les régimes alimentaires de certains dictateurs, les terribles rivalités familiales des empereurs et des impératrices, les sordides cruautés du premier des tsars... Et, que dire, de leurs penchants sensuels qui ne pouvaient être assouvis que dans les plus grands excès ? 
Grâce à une profusion d'anecdotes, ce livre propose de rentrer dans l'intimité des dictateurs. Loin de leur simple image de monstres sanguinaires et de tyrans, on découvre que Staline, Hitler, Mao, Pol Pot, Castro, Mussolini, Bokassa et les autres étaient aussi des hommes. Et c'est peut-être ce qu'il y a de plus terrifiant : comment des êtres entretenant souvent un bonheur domestique presque banal ont-ils pu devenir ou se transformer en monstres ? "

MON AVIS:

L'auteur nous plonge avec force dans l'histoire de dictateurs sanguinaires, sans tomber toutefois dans le voyeurisme, malgré certains détails sordides liés aux atrocités commises (j'ai quand même parfois eu des hauts le coeur). 

Procédant chronologiquement, de Caligula à Khadafi, ce sont des pans entiers, parfois oubliés, de l'Histoire que Marc Lefrançois nous invite à découvrir ou redécouvrir.

J'ai relevé une ligne d'écriture très précise: pour les dictateurs les moins connus ou plus lointains (Antiquité ou dictateurs Africains et Haïtien), l'auteur évoque le règne sans scrupules de ces monstres, qui multipliaient meurtres et tortures, voire cannibalisme pour certains. En ce qui concerne les dictateurs les plus connus (Hitler, Mao, Staline, Fidel Castro, entre autres), Marc Lefrançois, au contraire, évoque plutôt leur passé, des évènements précis qui en ont probablement fait les tyrans sanguinaires qu'ils sont devenus par la suite. Enfin, pour les derniers dictateurs (Irak, Lybie), c'est leur chute qui nous est contée.

J'ai évidemment appris plein de choses, du fait que l'auteur nous livre surtout des éléments qui ne figurent pas dans les manuels scolaires. Je ne connaissais pratiquement rien sur Mussolini, Pol Pot, Papa Doc ou encore Batista, j'ai donc pu découvrir leur monstruosité incessante. 

C'est un livre qui se lit très rapidement, on dévore les 281 pages tant l'auteur rend le sujet passionnant. Toutefois, je regrette qu'il n'ait pas été plus étoffé, j'ai parfois eu un sentiment de trop peu concernant certains chapitres (qui font 8 à 10 pages) et j'ai été surprise de n'en trouver aucun consacré à Franco. 

Si certaines similitudes sont évidentes entre la plupart de ces dictateurs (violence, culte de la personnalité), j'ai été étonnée de constater que nombre d'entre eux étaient également des artistes ratés, contrariés (peintres, poètes), ce qui explique aussi certainement le narcissisme commun à chacun d'entre eux.

Je termine avec cette citation, en page 12, que je trouve particulièrement d'actualité:

"Les autocraties naissent de l'oubli du passé. C'est ce qui arrive, quand un peuple, oublieux des leçons enseignées par l'histoire, se met à nourrir à nouveau des rêves insensés et est impuissant à voir que le populisme, rimant souvent avec bellicisme, n'est que la promesse cachée du malheur. C'est ainsi qu'une démocratie plaça légitimement Hitler au pouvoir."

Marc Lefrançois est un auteur à suivre, je suis d'ailleurs déjà très intriguée par son précédent ouvrage, "Histoire insolite des Rois et Reines de France".

♥♥♥

Je le conseille: si vous souhaitez découvrir certains dictateurs avant leur arrivée au pouvoir, découvrir leur personnalité, le tout narré avec une plume très fluide.

lefrancois-2