32079

Avant de lire Stephen King, petite (ouais, petite), j'ai regardé plusieurs films et téléfilms tirés de ses romans. J'étais littéralement fascinée, allez comprendre. Maintenant, je suis grande (enfin, pas physiquement), je lis les bouquins, qui font vraiment peur, parce que les téléfilms sont quand même vachement kitsh. Je me souvenais d'images précises concernant Les Tommyknockers, je me rappelais à peu près de l'histoire, donc je voulais voir ce que ça donne sur papier.

PRESENTATION:

"Tard, la nuit dernière et celle d'avant, Toc! Toc! à la porte - les Tommyknockers ! Les Tommyknockers, les esprits frappeurs... Je voudrais sortir, mais je n'ose pas, Parce que j'ai trop peur du Tommyknocker. Tout commence par les rythmes apaisants d'une berceuse ; et pourtant, sous la plume de Stephen King, les vers anodins se muent en une inoubliable parabole de l'épouvante, qui entraîne les habitants pourtant bien sages et terre à terre d'un paisible village dans un enfer plus horrible que leurs plus abominables cauchemars... ou que les vôtres. Une histoire fascinante et démoniaque que seul Stephen King pouvait écrire. Et lorsqu'on frappera à votre porte, par prudence, mettez la chaîne, si tant est qu'une chaîne suffise..."

MON AVIS :

Stephen King aime jouer avec les pires cauchemars des gens, et à ce jeu, il est très doué.

Le roman existe en un seul volume, pour ma part, je l'ai en trois tomes, je ne le chronique pas dans son ensemble, juste le premier volume.

Le romancier créé souvent des personnages qui sont loin d'être lisses. Bobbi, romancière, apprécie sa vie de solitaire et n'entretient pas de bons rapports avec sa famille. Elle vit à Haven, dans une maison proche de la forêt. Un jour, elle trébuche sur quelque chose qui semble être enterré dans les bois. A partir de là, des phénomènes étranges surviennent; son chien rajeunit, et la nuit, une étrange lumière verte émane d'un de ses yeux. Bobbi, elle, est obsédée par l'idée de creuser et découvrir ce qui est enterré, quitte à y laisser la santé. Jim, son ami et amant occasionnel, poète sur le déclin, qui a tenté d'assassiner sa femme et est porté sur la bouteille, va pressentir avec certitude que quelque chose ne va pas et va rejoindre la jeune femme. Seulement, d'autres personnes semblent ressentir les effets de la lumière verte...

Comme toujours, malgré la part très présente du fantastique, Stephen King nous livre une nouvelle fois une critique aiguisée de la société américaine. Ici, c'est, entre autres, le nucléaire qui est pointé du doigt. 

Si l'histoire est un peu longue à décoller, la trame est vraiment très prenante, autant pour le côté surnaturel que pour son analyse de ses contemporains.

En fait, pour l'instant, je ne peux vraiment pas en dévoiler davantage puisque dans ce premier tome, il faut attendre plus de la moitié du livre avant que les choses ne se mettent vraiment en place. Je ne vais évidemment pas tarder à me plonger dans les deux derniers volumes, car j'ai eu la même impression que si j'avais été coupée en plein milieu d'un film .

Pour l'instant, ce n'est pas mon préféré de l'auteur, malgré l'intrigue captivante. J'attends surtout la suite, qui promet davantage d'action.

♥♥♥

Je le conseille: pour les fans de King, pour les amateurs d'histoires qui tournent autour des extra-terrestres.

stephen king 02