9782845636019-652x1024

Il y a de cela quinze ans, je dévorais compulsivement tous les romans de George Sand qui me passaient sous la main, ainsi que de nombreuses biographies lui étant consacrées. Je souhaitais, à l'époque, découvrir les auteurs du XIXe siècle, et George Sand a particulièrement su me parler, ammoureuse, comme moi, de notre Berry natal. C'est une femme dont le parcours et la vie m'inspirent admiration et respect. Aussi, quand les éditions XO m'ont proposé de lire le roman "George Sand: Les Carnets secrets d'une insoumise", je n'ai pas hésité un seul instant et je les remercie pour leur confiance.

PRESENTATION:

"Le roman de la vie cachée de George Sand

De George Sand s’impose l’image de la « bonne dame de Nohant ». Celle qui, ayant derrière elle une riche carrière littéraire, s’occupait de son jardin et de ses œuvres. Pourtant, la romancière fut tout autre que cette image surannée : une amoureuse ardente, une républicaine, une combattante de la cause des femmes. Pourquoi un tel fossé entre ce qu’elle fut et l’image qu’elle a laissée ? En grande partie parce que, dans ses mémoires, George Sand a occulté tout un pan de sa vie.

C’est cette histoire cachée que font revivre ces Carnets secrets, histoire romancée qui repose entièrement sur des faits avérés. Alors que sa fille Solange lit les confidences – fictives – de George Sand, les points de vue de la mère et de la fille se répondent. Ils dressent le portrait d’une femme libre, passionnément amoureuse – notamment de Musset et de Chopin –, qui mène sa vie personnelle et sa carrière d’une même main de fer.
George Sand est une fantaisiste organisée, une passionnée à la tête froide qui place sa liberté au-dessus de tout le reste. Une femme à la modernité éclatante.
Dans la veine de ses grands romans historiques – Le Grand Vizir de la nuit (prix Femina), La Marquise des ombres ou encore Merveilleuse – Catherine Hermary-Vieille dresse le portrait d’une George Sand inconnue, une femme fascinante et libre."

MON AVIS:

Catherine Hermary-Vieille, dont j'avais fait la connaissance avec le roman "Lola", ne nous propose pas ici une énième biographie sur George Sand, mais bel et bien un roman, basé sur des faits connus pour être avérés.

Ce sont deux points de vue que l'auteure a décidé de confronter; celui de George Sand, à travers des carnets qu'elle souhaite voir détruits après sa mort, et celui de Solange, sa fille, qui découvre ces carnets et fait appel à ses propres souvenirs.

George Sand et sa fille avaient en effet des rapports houleux et Catherine Hermary-Vieille, ici, ne juge absolument pas, mais nous suggère qu'il y a eu beaucoup d'incompréhension entre les deux femmes, jusqu'à la rupture finale.

On découvre à travers les carnets et les souvenirs de Solange une George Sand pas toujours sympathique, en colère contre sa fille, et qui n'assume pas ses propres faits et gestes concernant ses amants. 

George_Sand_edit

George Sand.

Le roman revient sur les histoires d'amour de la romancière avec Musset, Michel de Bourges ou encore Chopin. George Sand les décrira à ses enfants et à travers son autobiographie, comme des amis, comme des frères, mais jamais comme des amants. On découvre également une George Sand prude, "couventine", comme le disait Musset, loin de l'image de la femme sexuellement libérée qu'on a pu vouloir en donner. On comprend que George Sand n'était pas forcément en adéquation avec les messages qu'elle se plaisait à faire passer.

La plume de Catherine Hermary-Vieille est captivante, je n'ai pas pu lâcher ce roman, que j'ai lu en deux jours. Pour une fois, j'ai compris ce que devait ressentir Solange, souvent rejetée par son illustre mère et par son frère. Solange sera restée fidèle à Chopin jusqu'au dernier souffle de ce dernier, ce qui ne manquât pas d'attiser non plus la jalousie de George Sand.

A travers les carnets (fictifs) de George Sand, il y a de beau moments de poésie, des descriptions de la vie dans le Berry du XIXe absolument divines. On lit aussi les combats quotidiens de la bonne dame de Nohant pour faire vivre sa propriété, ses enfants, ses amis, ses revues. Jusqu'au bout elle aura écrit pour joindre les deux bouts, devant se confronter à des éditeurs qui la jugeaient trop socialiste.

george_sand_robe_carreaux_nadar

George Sand.

"George Sand: Les Carnets secrets d'une insoumise" est un livre qui a su m'emporter, à travers un nouveau regard sur la romancière et me faire parfois oublier qu'il s'agissait d'un roman, non de vraies confessions , qui donne envie de se replonger dans ses oeuvres.

♥♥♥♥♥

 

pcc

 

Je le conseille: si vous souhaitez découvrir une nouvelle facette, pas toujours glorieuse, de George Sand.

 

d4ea5652-7f82-11e4-bc5c-e9768920612c_original