P6299361

Je me suis sentie attirée par "Younger" grâce à son résumé, qui me promettait de passer un très bon moment de détente.  La couverture est résolument girly, annonçant un chick-lit frais et léger. Pourtant, alors que beaucoup de blogueuses ont plébiscité ce roman, pour ma part j'ai été très, très déçue. Je remercie toutefois les éditions Denoël de m'avoir permis de lire ce livre.

Présentation:

"Alice, quarante-quatre ans, s'ennuie. Maintenant qu'elle est divorcée et que sa fille a quitté la maison pour faire du volontariat en Afrique, elle rêve de changer de vie. À la veille du Nouvel An, elle part retrouver son amie Maggie à Manhattan. Cette dernière prend les choses en main au cours d'une séance de transformation : coupe de cheveux, maquillage, tenue... Métamorphosée en jeune femme, Alice a du succès et rencontre Josh, un bel étudiant qui pourrait être son fils. Se prenant au jeu, elle décroche un job d'assistante marketing dans la maison d'édition où elle avait commencé à travailler vingt ans plus tôt. Tout le monde lui donne vingt-neuf ans, y compris Josh, de plus en plus amoureux. Mais cette nouvelle vie n'est pas sans risque et tout peut basculer à chaque instant, surtout lorsque la fille d'Alice décide de rentrer soudainement... 
Younger dresse le portrait drôle et juste d'une femme qui s'autorise enfin à vivre la vie dont elle rêve. Un véritable guide pour toutes celles qui n'ont pas renoncé à un nouveau départ, quel que soit leur âge."

Mon avis:

Que dire... Je vais commencer par le positif.

L'idée de départ est plutôt sympa, et j'ai d'emblée été curieuse de savoir comment Alice allait se dépétrer des mensonges concernant son âge. L'écriture de Pamela Redmond Satran est vraiment fluide, le roman se lit tout seul. C'est en effet frais et léger, même si des questions existentielles jalonnent parfois le récit.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Maggie et son franc-parler, sa vie d'artiste et me promener avec les protagonistes à travers les rues de New-York, dont les descriptions donnent juste envie d'y aller.

Seulement, voilà, je n'ai pas aimé les messages et les valeurs véhiculés par ce roman. Quand l'héroïne est considérée comme étant grosse lorsqu'elle pèse une soixantaine de kilos, et plus jeune après un régime. Je n'ai pas aimé cette obsession de la minceur prônée à travers les pages. 

J'ai 31 ans, je pèse une soixantaine de kilos, je ne me trouve pas grosse, ni vieille, mais voluptueuse et épanouie, merci bien, Madame Redmond Satran.

Que la romancière ait dénoncé le fait que l'on ait du mal à trouver un emploi passé un certain âge, c'est tout à son honneur. Mais je n'ai pas adhéré aux décisions d'Alice, quant à sa relation avec sa fille et avec Josh, je n'ai rien trouvé de transcendant.

Et puis il y a cette erreur, à la fin, que personne n'a semble-t-il pensé à corriger. Sans trop en dévoiler, il faudra que l'on m'explique comment une femme peut se retrouver enceinte pendant 12 mois consécutifs...

En bref je suis peut-être un peu sévère avec "Younger", mais les points négatifs ont réellement gâché ma lecture. C'est dommage, car il y avait un bon potentiel avec le sujet de base, pourtant, le fait de pouvoir changer de vie, peu importe l'âge.

♥♥♥♥♥

Je le conseille: si la mentalité de l'héroïne colle à la vôtre...

satranbjpg-5ac67002d735218b