PB160267

Devinez ce qui m'a attiré dans ce roman? Mais oui, sa couverture, bien entendu! On pressent un univers bien sombre mais léger à la fois. J'avais reçu ce livre à sortie et d'autres priorités se sont greffées dessus. J'ai enfin pris le temps de le lire et je ne regrette pas. Merci à Flammarion pour cette affreusement chouette découverte.

Présentation:

"Hubert naquit un mardi, dans une famille respectable qui résidait dans un recoin obscur de Sinistreville. Ses parents, qui rêvaient d'élever un génie, accueillirent avec une allégresse non dissimulée la tête aux dimensions impressionnantes et le front haut du petit Hubert. - Je ne serais pas surpris que votre garçon devienne l'habitant le plus intelligent de notre grande ville, annonça le docteur. Ainsi commença son histoire... Hubert ne tarda en effet pas à le montrer d'une manière tout à fait singulière..."

Mon avis:

Le charme particulier de ce roman a opéré sur moi, puisque j'ai eu un vrai coup de coeur! Il est fichtrement bien fait!

Hubet vit dans une ville très spéciale, très grise, sombre, Sinistreville. Les enfants intelligents comme lui poursuivent leur scolarité à l'Institut, où on les brime, les réprimande, les brise. Parce qu'on estime que trop d'intelligence, c'est dangereux.  Hubert commence sa première année avec Isabella, dont il est secrètement amoureux. Il réussit haut la main un examen qui doit lui permettre d'avoir en sa possession, pendant un an, le meilleur des violons. Seulement, le directeur de l'Institut refuse de reconnaître la victoire du garçon. Il le renvoit et s'arrange pour que son père perde son emploi. Hubert, avec sa famille, vont donc emménager chez Fraülein, la nurse du garçon. Mais Hubert ne compte pas en rester là. Cet épisode le rend peu à peu méchant et il a soif de revanche, d'autant plus qu'Isabella est maltraitée par ses professeurs. Un seul plan possible: les tuer un à un.

Nous sommes en présence d'un roman jeunesse, conseillé à partir de 12 ans,mais attention aux jeunes qui sont un peu impressionnables et sensibles, toutefois. L'univers est vraiment sombre, gothique et les détails macabres ne manquent pas.  Hubert est vraiment très intelligent et ne néglige rien pour faire passer un sale quart d'heure à ses victimes avant de les achever. 

Outre une histoire originale, c'est vraiment l'univers tout entier qui est très réussi. L'auteur nous gratifie même d'un plan de la ville au début du livre, et du coup, on s'y croit. Hubert est un garçon futé, plein de ressources, qui va se servir de son intelligence d'une façon bien à lui. Tous les éléments du roman gothique sont là: ville sombre, corbeaux, pollution, gens méchants, ossements, cimetière, histoire locale sanguinaire.  J'ai un peu pensé à Tim Burton par certains côtés, et c'est un compliment, bien sûr, j'ai trouvé qu'on est pas loin du style steampunk non plus.  Pour ma part, j'ai totalement adhéré à cet univers original et effrayant.

Et puis l'histoire contient quelques rebondissements, la fin m'a un peu surprise, même si je m'attendais à certaines choses. C'est certes sombre et sinistre, mais plein de drôlerie et de légèreté aussi. Je me dois aussi de souligner les chouettes illustrations qui rendent parfaitement hommage à l'univers pensé par l'auteur. La couverture, bien sûr, mais aussi la carte de la ville, et à la fin, des articles du journal  de Sinistreville. L'intérêt n'est jamais retombé au cours de ma lecture, les pages se tournent sans difficultés et on se laisse vraiment  happer par l'histoire de Hubert et de sa ville. Un sans faute.

En bref, le premier tome de cette série, "Hubert très très méchant" est très réussi, nous permettant de nous familiariser avec Sinistreville, tout en nous offrant une histoire à la fois originale, légère et glauque. J'ai eu un véritable coup de coeur pour cet univers imaginé par l'auteur, sombre et gothique. Je vais lire au plus vite la suite.

COUP DE COEUR DU BLOG!

♥♥♥♥♥♥

Je le conseille: si vous aimez ce genre d'univers, déjà, sombre, un peu gothique et déglingué. A partir de 12 ans, oui, à condition que l'ado ne soit pas trop sensible et impressionnable.

christopher-william-hill_grey