P1110714

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de romance historique! Et pourtant, ce genre ne manque pas dans ma PAL, mais j'en lis avec modération pour ne pas faire une overdose de choubidoubidou. Toutefois, je n'ai pas su résister à l'envie de découvrir "Daphné et le duc", premier roman de la série "La chronique des Bridgerton", dont j'ai entendu beaucoup de bien. Je remercie les éditions J'ai Lu de cette découverte.

Présentation:

"À la naissance de son fils, le duc de Hastings jubilait. Hélas, l’enfant bégaie ! Affront insupportable pour le duc, qui l’a renié sans pitié. Le jeune Simon a donc grandi, solitaire et assoiffé de revanche. Après de brillantes études, il a bourlingué de par le monde jusqu’à la mort de son père, et c’est désormais porteur d’un titre prestigieux qu’il revient en Angleterre où il est assailli  par une horde de mères prêtes à tout pour marier leurs filles. Mais Simon ne s’intéresse pas aux débutantes. Sauf peut-être à Daphné Bridgerton, qu’il a rencontrée dans des circonstances cocasses. Comme Simon, elle voudrait qu’on la laisse en paix. Une idée machiavélique naît alors dans l’esprit du duc…"

Mon avis:

C'est donc avec curiosité que je me suis plongée dans ce roman, et j'avoue que j'ai passé un moment plutôt agréable! 

Nous sommes donc à l'époque de la Régence, en 1813. Daphné est l'aînée des filles Bridgerton (la fratrie compte huit frères et soeurs) et en âge de se marier. Comme les jeunes-filles de son âge, elle souhaite trouver un mari et fonder une famille. Sa mère, Violet, la conduit donc de bal en bal. Seulement Daphné a deux problèmes: les hommes ne voient en elle qu'une bonne camarade et ses frères ont tendance à faire fuir les prétendants. Bref, elle ne trouve aucun parti. Jusqu'à ce que Simon, le nouveau duc de Hastings et meilleur ami du frère aîné de Daphné, fasse son apparition sur le devant de la scène. Lui n'a aucune envie de se marier, encore moins d'avoir des enfants. Pourtant, toutes les mères lui courent après pour tenter de caser leurs filles. Simon et Daphné vont donc conclure un pacte afin que chacun puisse parvenir à son but: trouver un mari pour Daphné, se faire oublier pour Simon. 

Je dois reconnaître que les personnages de ce roman sont particulièrement bien travaillés.  Daphné est attachante, elle sait ce qu'elle veut. Elle n'a pas peur de dire le fond de sa pensée, même si cela peut s'avérer inconvenant. Toutefois, il y a un bémol chez elle, qui m'a un peu empêchée de m'identifier à elle; la jeune femme est très, très naïve. Elle ignore totalement en quoi consiste une nuit de noce, par exemple. Paradoxalement, c'est bien parce que cela correspond sûrement à la mentalité de l'époque, mais on y est tellement peu habitué! Bref, j'ai parfois eu honte pour elle, quand même, et je n'aurais pas aimé me retrouver à sa place dans certaines situations. 

J'ai eu toutefois un gros coup de coeur pour la famille Bridgerton. La mère, Violet, est absolument irrésistible. Elle a beau vouloir marier sa fille le plus rapidement possible, il y a quelque chose d'indéniablement sympathique en elle et elle est franchement surprenante de drôlerie. Je me suis beaucoup attachée à la fratrie également, ce qui me donne envie de découvrir les prochains titres, notamment celui concernant Colin, mon favori des frères.

Et bien sûr, il y a le personnage de Simon, une figure masculine imposante, qui apporte beaucoup de force au roman.  Simon vit avec une colère dirigée contre son père, même si ce dernier est mort. Il n'a jamais accepté d'être rejeté à cause de son bégaiement et a développé une psychologie très intéressante, qui le rend à la fois intriguant et touchant. Comme Daphné, on a parfois envie de le secouer, car il ne fait pas toujours les bons choix, et c'est plutôt rageant. 

On plonge sans mal dans l'époque et le contexte, les convenances et les froufrous. Cette histoire s'est avérée charmante et agréable à lire, je découvrirai la suite pour le plaisir de suivre la fratrie Bridgerton. 

JuliaQuinn_AF