P6171870

Il y avait un petit moment que je n'avais pas lu de roman écrit il y a des décennies, et j'ai eu très envie de découvrir Pique-nique à Hanging Rock, que je voyais comme un policier se déroulant en 1900. Je remercie Alice et Le Livre de Poche pour cette lecture envoûtante.

Présentation:

"14 février 1900, Australie. L’été touche à sa fin. Les jeunes pensionnaires de Mrs Appleyard attendent depuis des mois ce pique-nique annuel, non loin de Hanging Rock. Revêtues de leurs mousselines légères, elles partent dans une voiture tirée par cinq chevaux bais magnifiques. Après le déjeuner, les demoiselles s’assoupissent à l’ombre des arbres. Mais quatre d’entre elles, plus âgées, obtiennent la permission de faire une promenade. Enivrées par cet avant-goût de liberté, elles franchissent un premier ruisseau... puis disparaissent dans les hauteurs. Quand, tard dans la nuit, la voiture regagne le pensionnat, trois jeunes filles manquent à l’appel.
Publié en 1967, magnifiquement adapté au cinéma par Peter Weir en 1975, Pique-nique à Hanging Rock est un récit envoûtant, mystérieux et inoubliable, considéré comme l’un des plus grands romans de la littérature australienne."

Mon avis:

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce roman, paru en 1967, est particulièrement déroutant. 

Nous arrivons dans un univers plutôt feutré, une pension pour des adolescentes, bien souvent de riches héritières. En apparence, tout se déroule pour le mieux. Les jeunes-filles aiment parler robes, romantisme, et critiquer leurs professeurs. Puis survient le pique-nique qui va tout changer, à jamais, sans retour en arrière possible. Alors que la plupart des demoiselles s'octroient une sieste et que les montres se sont mystérieusement arrêtées, trois d'entre elles et leur professeur de mathématiques décident d'aller se promener vers les hauteurs. Une d'entre elles revient en hurlant et ne se souviendra jamais de ce qui a causé son hystérie. Les trois autres sont portées disparues. Quelques jours plus tard, un jeune homme qui les avait vu s'enfoncer dans les hauteurs décide de refaire leur trajet, pour tenter de découvrir ce qui a bien pu se passer. Il reviendra marqué à jamais, sans pour avoir autant eu des réponses. 

L'enquête policière se trouve finalement au second plan de ce roman envoûtant et mystérieux.  On flirte parfois avec le fantastique, avec des passages oniriques, entre songes et réalité, qui ne sont pas sans rappeler un autre roman gothique, "Rebecca", de Daphné du Maurier. C'est quelque chose que j'ai beaucoup aimé avec ce livre,  qui ne fait qu'étoffer la disparition mystérieuse des jeunes filles.

On assiste également, impuissants, à la déchéance de la pension et de sa directrice. Il règne un climat malsain, on sent que tout peut basculer d'un instant à l'autre et on ne sait jamais que croire. L'atmosphère est oppressante au fur et à mesure que l'on avance.

Malgré cela, j'ai parfois été un peu ennuyée par de longues -mais belles- descriptions, qui prennent des pages entières. Elles sont empreintes de poésie et tranchent particulièrement avec l'ambiance de l'intrigue. D'autre part, j'ai trouvé dommage que la fin ne nous apporte pas vraiment de réponses. C'est un peu à nous de nous forger notre propre opinion et ce n'est pas ce que je préfère en littérature. Toutefois, je dois reconnaître que c'est un roman  que j'ai apprécié et je suis d'ores et déjà suffisamment intriguée pour avoir envie de découvrir le film, porté à l'écran en 1975.

En bref, PIQUE-NIQUE A HANGING ROCK est un roman à la fois mystérieux et fascinant, malgré une fin qui nous laisse avec des questions sans réponses.

♥♥♥♥♥

345873