IMG_1919

A lire des avis dithyrambiques, j'étais particulièrement curieuse de découvrir les aventures d'Agatha Raisin, une anti-héroïne anglaise, dont la série comporte actuellement 27 tomes(les deux premiers viennent d'être traduits en France).  Les références à Agatha Christie m'ont évidemment mis l'eau à la bouche et je remercie les éditions Albin Michel pour cette découverte.

Présentation:

"Sur un coup de tête, Agatha Raisin décide de quitter Londres pour gouter aux délices d'une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s'ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l'arbitre de la compétition s'effondre et Agatha doit révéler l'amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l'assassin.

Agatha Raisin, c'est une Miss Marple d'aujourd'hui. Une quinqua qui n'a pas froid aux yeux, fume comme un pompier et boit sec. Sans scrupule, pugnace, à la fois exaspérante et attendrissante, elle vous fera mourir de rire !

« L'Agatha Raisin de M.C. Beaton est un véritable trésor national. »The Times"

Mon avis:

Dès le début,  le ton est donné: Agatha est une femme hommasse, désagréable, qui jure comme un charretier, fume comme un pompier et ne sait absolument pas cuisiner. Cette femme d'affaires décide brusquement de prendre sa retraite et de s'installer dans la campagne anglaise. Le seul problème, c'est qu'elle se sent rejetée par la communauté du petit village dans lequel elle a élu domicile et sa voisine la déteste carrément. Agatha s'inscrit donc au concours de cuisine local et présente sa quiche. Le lendemain, le juge est retrouvé mort empoisonné par la fameuse tarte. Agatha est vite disculpée, la thèse de l'accident est privilégiée, mais elle ne s'y laisse pas prendre. La preuve: à peine commence-t-elle à poser des questions que les ennuis arrivent!

J'ai vraiment apprécié ce premier tome qui est une bonne entrée en matière. L'ambiance joue un rôle à part entière et on se laisserait bien tenter, à nos risques et périls, par un petit tour à Carsely. Les personnages secondaires sont également très intéressants et présents tout au long de l'intrigue et on a l'impression de bien faire la connaissance  de tout ce petit monde. Agatha n'a pas sa langue dans sa poche, pourtant, elle nous fait rire et on s'attache facilement à cette anti-héroïne qui se nourrit de plats surgelés et boude sur ses kilos en trop. Agatha ne manque pas de personnalité et  les pages défilent rapidement, même si j'ai parfois eu la sensation que l'on tournait en rond.

Malgré tout, si l'ensemble ne manque  pas de modernité, je n'ai absolument pas été surprise. J'aurais aimé que le dénouement soit  moins classique, car j'aime me laisser surprendre par un final inattendu. Je lirai néanmoins avec  plaisir le deuxième tome des aventures d'Agatha, qui est dans ma PAL. Il me semble avoir lu que les deux prochains paraîtront en France à l'automne.

♥♥♥♥♥

En bref, LA QUICHE FATALE est un roman policier plein d'humour et dans la lignée des classiques d'Agatha Christie, avec une pointe de modernité et une héroïne qui ne manque pas de piquant. Mais à trop ressembler aux classiques, j'ai trouvé le dénouement plutôt simple et un peu fade.

mc-beaton