15876767_1048055585317122_5788397046239068160_n(1)

On connaît Christian Jacq pour ses romans qui retracent les destins des plus grands de l'Egypte Ancienne. Des romans que j'aime bien savourer, par périodes. Ici, l'auteur sort de sa zone de confort pour nous présenter un thriller, avec une belle phrase d'accroche: "Qui gouverne vraiment notre monde?". Je ne suis pas une adepte des théories du complets, mais les sujets soulevés me préoccupant, j'avais très envie de découvrir ce roman. Je remercie Mélanie et les éditions X.O pour leur confiance.

Présentation:

"ILS SONT NEUF.

Neuf représentants d’une confrérie mystérieuse dénommée SPHINX.

Neuf détenteurs des secrets de la vie, disséminés à travers le monde.

Neuf condamnés à mort par les nouveaux maîtres de la technologie, adeptes de l’argent-roi, dont l’objectif fait froid dans le dos : la prise de contrôle définitive du cerveau humain par les machines.

Depuis New York ces derniers ont engagé une traque implacable pour éliminer, un à un, les membres de Sphinx.

C’est compter sans la détermination d’un journaliste écossais, Bruce Reuchlin, redoutable enquêteur, prêt à prendre tous les risques  pour déjouer leur plan diabolique.

Pour Bruce, désormais, chaque pas est un danger de mort. Plus il avance dans son enquête, plus la question l’effraie :

QUI GOUVERNE VRAIMENT NOTRE MONDE ?"

Mon avis:

Laissez-moi vous dire une chose, ce thriller est tout simplement addictif!

Il faut tout d'abord s'habituer au personnage principal, Bruce, un écossais sanguin et bourru, ancien rugbyman qui picole pas mal, qui ne manie pas la langue de bois quitte à être parfois vulgaire. Bruce ne recule pas devant le danger, auquel ses enquêtes journalistiques le confrontent souvent. Sa femme et son fils y sont habitués, même si cette fois, Bruce semble avoir mis le doigt dans un sacré engrenage. En effet, à peine entend-il parler de la mystérieuse confrérie Sphinx que les membres sont assassinés, un à un. Membres qui se revendiquent détenteurs du secret de la vie. Gentils ou méchants? C'est ce que souhaite avant tout découvrir Bruce, selon qui la politique est un vaste gag puisque les chefs de gouvernements ne seraient que des pantins à la solde des véritables maîtres du monde. Le journaliste sera épaulé de son ami et patron, le milliardaire Mark, qui hérite subitement de l'empire familial après l'accident de jet dont est vicitme son père.

Une belle amitié unit Mark et Bruce et tous deux vont allier leurs forces pour tenter de découvrir la vérité. Pourquoi les membres de la confrérie sont-ils assassinés? Que viennent faire les groupuscules terroristes là-dedans?  Pourquoi le MI6 est-il également sur le coup? Qui sont ces tueurs professionnels qui collent aux baskets des deux amis? Et si le père de Mark avait lui aussi été assassiné?

Christian Jacq nous entraîne dans une intrigue rythmée, à travers Londres, New-York, St-Petersbourg, Florence et bien d'autres lieux du monde entier. Ses héros forment un binôme plutôt crédible, même s'ils se tirent parfois très facilement des situations les plus épineuses, semblant supporter aisément les décalages horaires, les épreuves physiques, les chocs engendrés par leurs découvertes. Mark étant milliardaire, on comprendra que l'argent ouvre beaucoup de portes. Quant à la fin, je ne m'y attendais tout simplement pas du tout!

Outre l'enquête palpitante, c'est avant tout le message que tente de nous faire passer Christian Jacq, qui est troublant. Que devient l'âme humaine face à toutes les hautes technologies? Sauront-nous nous révolter, si l'on veut faire de nous des robots? Ce n'est pas certain... 

"Vu de Chine, trois types de gouvernants cohabitent: les imbéciles, les menteurs et les manipulateurs. Nous, nous savons que la bêtise mène le monde; et plus le nombre d'humains augmente, plus la stupidité règne. Et comme le présumait Einstein, elle est l'unique ressource inépuisable. Pourquoi ne pas l'exploiter?"

Bien sûr, on est jamais loin de la théorie du complot et certaines choses peuvent paraître énormes. Certains parleront sûrement d'une vision pessimiste du monde, je pense, au contraire, que c'est réaliste et que Christian Jacq fait bien de tirer la sonnette d'alarme. Néanmoins, quand on est sensible au sujet (politique, technologies de pointe, société dans son ensemble), on ne peut s'empêcher, à la lecture de ce roman, de se poser plein de nouvelles questions qui ne sont pas forcément réjouissantes. On ne peut qu'en tirer ses propres conclusions... et ne pas cesser d'espérer.

En bref, "Sphinx" est un thriller qui réussit le tour de force d'être à la fois stressant et captivant. Même si la théorie du complot n'est jamais loin et que ça peut paraître parfois un peu gros, c'est un roman qui donne à réfléchir sur notre société actuelle, pratiquement gouvernée par la technologie.

♥♥♥♥

AVT_Christian-Jacq_9301