16938772_1075447755921197_2392456194170641705_n

J'ai eu la chance de recevoir ce roman par surprise. Le résumé m'a de suite intriguée, moi qui apprécie les destins croisés sur plusieurs siècles.  J'ai attendu de lire quelques avis, et la plupart étant positifs, j'ai décidé de découvrir cette "Sonate oubliée", bien que ma culture en musique classique soit très pauvre. Je remercie Anne et les éditions Préludes pour cette jolie découverte.

Présentation:

"À 17 ans, Lionella, d’origine italienne, ne vit que pour le violoncelle, ce qui la distingue des autres adolescents de Seraing, la ville où elle habite en Belgique. Elle peine toutefois à trouver le morceau qui la démarquerait au prochain grand concours Arpèges. Jusqu’au jour où son meilleur ami lui apporte un coffret en métal, déniché dans une brocante. Lionella y découvre un journal intime, une médaille coupée et... une partition pour violoncelle qui ressemble étrangement à une sonate de Vivaldi. Elle plonge alors dans le destin d’Ada, jeune orpheline du XVIIIe siècle, pensionnaire de l’Ospedale della Pietà, à Venise, dans lequel "le prêtre roux", Antonio Vivaldi, enseignait la musique à des âmes dévouées.

Entremêlant les époques avec brio, ce premier roman vibrant nous fait voyager à travers la Sérénissime, rencontrer l’un des plus grands compositeurs de musique baroque, et rend un hommage poignant à ces orphelines musiciennes, virtuoses et très réputées au XVIIIe siècle, enfermées pour toujours dans l’anonymat."

Mon avis:

Je ne vous cacherai pas que les premières pages m'ont un peu effrayée. En effet, l'auteur nous plonge dans une ville de Belgique, Seraing, qui après avoir connu de belles heures industrielles, accueille une population appauvrie et tente de se donner un nouvel essor. Une fois passés ces premiers détails, heureusement, le roman se dévore tout seul!

Kévin est le meilleur ami de Lionella, secrètement amoureux d'elle. La jeune fille passe son temps sur son violoncelle et à se disputer avec sa mère. Chez Kévin, l'ambiance n'est pas meilleure: son père est parti quand il n'était pas encore né, sa mère travaille dix heures par jour et son frère aîné est un chômeur convaincu qui vivote de trafics en tous genres. Lionella est la bouffée d'oxygène du jeune homme. Un jour, il lui apporte un coffret déniché dans une brocante. Lionella y découvre un médaillon coupé en deux, des partions et un journal intime. Elle qui doit participer au concours Arpèges tient enfin le morceau qu'elle y interprètera, convaincue que l'oeuvre de la partition est celle de Vivaldi.

Car en effet, en lisant le journal intime qui était dans le coffret, Lionella découvre la vie d'Ada, une orpheline du XVIIIe siècle qui a été élevée à l'Ospedale della Pietà. Vivaldi y enseignait la musique. 

Italy-Venice-Santa-Maria-della-Pieta

Nous suivons donc ces deux destins: la préparation de Lionella pour le concours Arpèges, le résultat, et tout ce qui suit. Mais aussi, et c'est là la partie la plus passionnante du roman, l'histoire d'Ada , une véritable virtuose condamnée à rester anonymes, comme toutes ses camarades. La vie à la Pietà est monotone pour ces orphelines marquées au fer rouge lorsqu'elles y arrivent, parfois dure, seules les artistes peuvent bénéficier de quelques rares privilèges, comme des protections pour leurs mains, davantage de viande et de fromage pour leurs repas ou encore une chambre individuelle. On apprend également beaucoup de choses sur Vivaldi (j'étais totalement ignare en la matière, il faut dire) et j'ai été très captivée par ce voyage dans la Venise du XVIIIe siècle.  Moi qui avais tendance à associer Venise au romantisme sirupeux pour touristes, je peux vous dire que je la vois désormais autrement et que j'ai bien envie de découvrir cette ville unique et riche en histoire. 

Si j'ai été globalement séduite par le roman, j'en attendais toutefois davantage. J'aurais aimé qu'il soit plus long, plus riche en émotions, notamment en ce qui concerne la partie contemporaine.  Lionella est une jeune fille qui n'en fait qu'à sa tête, mais justement, on n'a pas trop le loisir de découvrir ce que sont réellement ses pensées; elle agit, point.  J'aurais aimé, au final, en savoir également un peu plus sur le destin d'Ada. Ce roman n'en reste évidemment pas moins une très belle découverte, que je vous recommande.

En bref, véritable voyage dans la Venise du XVIIIe siècle, "La Sonate oubliée" est un joli roman sur les destins croisés d'une jeune prodige belge de nos jours et d'une musicienne vénitienne contemporaine de Vivaldi. Une histoire captivante, bien que trop courte.

♥♥♥♥

AVT_Christiana-Moreau_5253