17076695_165831617259974_8574298737789108224_n(1)

J'ai failli passer à côté de ce roman lorsqu'il m'a été proposé. Et puis j'ai lu un article à son sujet, si bien écrit que j'ai finalement eu envie de le découvrir au mot "feel-good book". Et puis ayant visité Rome il y a tout juste vingt ans, lors d'un voyage scolaire, je me suis dit que j'y retournerais bien. Je remercie les éditions Kero pour leur confiance.

Présentation:

"Une folle escapade dans la ville de l’amour par excellence ! 

Alice profite d’une dernière journée de liberté à Rome avant d’épouser un homme qu’elle n’a pas vraiment choisi.
Meg et Alec sont à la recherche d’une faïence d’un bleu particulier, aperçue dans une chambre d’hôtel lors d’un voyage en amoureux des années auparavant.
Lizzie et Constance, belles-sœurs et complices depuis toujours, sont là pour accomplir la dernière volonté du mari de l’une et frère de l’autre.
Leurs histoires vont se croiser à l’hôtel Montini dont le magnifique carrelage bleu nuit dans l’une des chambres semble avoir une influence presque magique sur la vie de ceux qui y séjournent. Et, si tous ces personnages pensaient en avoir fini avec l’amour, Rome elle-même en a décidé autrement…"

Mon avis:

L'auteur nous propose une balade dans la ville de Rome, à travers trois histoires d'amour, qu'il partage ainsi: un amour naissant, un amour qui évolue et la fin d'une histoire. Ce n'est pas trop en dévoiler puisque le suspense ne se trouve pas ici.

Il y a donc Alice, qui est mon personnage favori de ce roman. La jeune fille arrive tout droit des Etats-Unis, bien décidée à faire quelque chose de "waouh!" avant de se marier. Alice , c'est cette nana sage, qui fait tout ce qu'on attend d'elle, pour ne pas déplaire à sa famille. Mais un professeur va la secouer un peu et, arrivée à Rome, Alice va se découvrir plus audacieuse qu'elle ne le pensait, en sympathisant avec un groupe de touristes anglais. 

Meg et Alec, eux, sont également des personnages très intéressants. Leur couple est au bord de la rupture, on a l'impression qu'ils sont un peu arrivés au bout de leur histoire. Ils passent leur temps à s'engueuler, Meg provoque, Alec subit, jusqu'à ce qu'il se révolte. A Rome, ils vont traverser des épreuves qui les aideront à tester la solidité de leur couple. S'ils m'ont parfois énervée à se compliquer la vie pour rien, ils m'ont aussi beaucoup touchée.

Et puis il y a Lizzie et Constance, deux belles-soeurs, des grands-mères "la terreur". Elles viennent à Rome pour éparpiller les cendres du mari de Constance au-dessus du Tibre. Mais cette entreprise va réveiller en Constance quelques doutes concernant le passé, tandis que Lizzie fera, plus tard, une jolie rencontre. J'ai trouvé cette histoire sympa, mais sans plus.

ponte-santangelo1

J'ai pris beaucoup de plaisir à me balader dans les rues de Rome en compagnie des différents protagonistes, au gré de leurs péripéties et apprendre des choses au niveau historique. C'est un roman qui m'a fait beaucoup sourire, qui donne un peu à réfléchir aussi, parfois. L'émotion est bien au rendez-vous et on voit les personnages évoluer sous nos yeux. J'ai aimé le rapport aux couleurs, le côté bouffée d'air frais de l'écriture aussi. En effet, Mark Lamprell nous conte cette histoire avec une plume fluide, nous donnant l'impression que les mots ont coulé avec limpidité. J'ai parfois eu l'impression de voir les scènes cmme si je regardais un film, malgré quelques longueurs à certains moments. Dès le départ, on comprend que les personnage sont liés entre eux, mais on ignore comment, jusqu'à la fin. Pour ma part, j'ai été surprise. En revanche, l'épilogue m'a un peu moins convaincue.

En bref, "Les amoureux de l'Hôtel Montini " est un joli roman, qui nous balade avec humour et émotions dans les rues de Rome, à travers trois histoires d'amour. Malgré quelques longueurs, ce petit livre est réjouissant.

3,5/5

4a9345f48649a0d4728e972cd5bf948e