01 mars 2013

Ce livre que je ne chroniquerai pas: La Princesse de Clèves.

Je partais pourtant avec un bon à priori. La lecture classique, en général, j'aime beaucoup: George Sand, Musset, les soeurs Brontë, Dumas, Zola.  Oui, mais voilà: ma rencontre avec La Princesse de Clèves fut ratée. Dès les premières pages, j'ai trouvé le style trop complexe. L'histoire est moins légère qu'il n'y paraît et d'habitude j'aime quand l'Histoire s'en mêle. Mais là, va savoir ce qu'il s'est passé, ou ce qu'il ne s'est pas passé, pour que je referme définitivement le roman à cinquante pages de la fin. Peut-être... [Lire la suite]