16123777_144727952695333_1145554304254345216_n(1)

Il y a des romans, comme ça, juste en lisant le résumé, on sait qu'on va les aimer. Une balade dans le San Francisco des années 30/40, des thèmes qui me sont chers... je ne pouvais qu'avoir envie de d'immerger dans "Poupées de Chine". Je remercie les éditions J'ai Lu pour cette formidable lecture.

Présentation:

"San Francisco, 1938. Grace, Helen et Ruby, trois jeunes femmes aux trajectoires différentes, se rencontrent par hasard au Forbidden City, un cabaret de nuit chic et sélect. Grace Lee, Américaine d'origine chinoise, a quitté le Midwest pour fuir un père violent. Helen Fong veut échapper au carcan d'une famille traditionaliste. La sublime Ruby Tom défie quant à elle les conventions de l'époque avec son attitude provocatrice et son ambition sans limites. Devenues meilleures amies, elles affrontent main dans la main imprévus et revers de fortune. Mais l'attaque de Pearl Harbor trois ans plus tard va bientôt bouleverser leurs vies."

Mon avis:

Comme il va être difficile de vous parler de ce roman, mon premier coup de coeur de l'année!

Je pense que Lisa See possède une sorte de magie dans sa plume, puisque d'emblée on entre dans l'intrigue, tout de suite les choses se mettent en place. Tout commence avec Grace, une jeune fille de même pas vingt ans, qui débarque de Plain City, une bourgade de 2000 âmes, pour tenter sa chance à San Francisco, comme danseuse de revue. Grace fuit un père très violent et, d'origine asiatique, c'est naturellement vers Chinatown qu'on la dirige pour tenter de trouver un cabaret qui lui donnera sa chance. C'est là qu'elle rencontre Helen, jeune-femme un peu froide, comme elle d'origine chinoise. Sur un coup de tête, cette dernière accompagne Grace à un casting au Forbidenn City, cabaret qui ouvre juste ses portes. Helen vient d'une famille aisée et respectée de Chinatown, mais aussi une famille traditionnelle dans laquelle elle a du mal à trouver sa place. Elle espère qu'en devenant danseuse, son père fera enfin attention à elle. Lors de ce même casting, Grace et Helen tombent sous le charme inné de Ruby, une jeune fille magnifique et provocatrice qui n'a qu'une seule ambition: devenir célèbre. A partir de ce jour, les trois jeunes asiatiques deviennent comme les doigts d'une même main, inséparables. Grace et Ruby emménagent ensemble, mènent la grande vie, tandis que Helen a toujours du mal à se défaire du joug familial. L'attaque de Pearl Harbor va les perturber et les secrets des unes et des autres vont éclater au grand jour. Leur amitié survivra-t-elle?

J'ai été littéralement embarquée dans le tourbillon de la vie de Grace, Helen et Ruby! Le récit s'étale sur dix ans, dix années durant lesquelles les trois jeunes femmes apprennent à se connaître, se détestent parfois, grandissent, évoluent mais toujours restent fidèles à leurs ambitions et leurs convictions. Lisa See a réalisé un travail minutieux en reconstituant à merveille l'ambiance du Forbidenn City, ce cabaret qui a réellement existé, à l'instar de certains personnages. 

250px-Forbidtumblr_n3u39pgtGM1rig5zto1_500

J'ai également adoré me balader dans les rues du Chinatown vintage, je vous jure que j'avais l'impression d'y être.

cbfa147a7e35d2c430400dec140fca6d

La romancière nous plonge avec talent dans le contexte de l'époque, sans jamais nous ennuyer un instant. Tout est évoqué: les coulisses de la vie d'artiste, la mode, la musique, la danse, les mentalités de l'époque, les faits historiques. Le thème de l'immigration tient également une place importante. J'ai par exemple appris qu'à l'époque, un américain "blanc" n'avait pas le droit d'épouser une asiatique.  Les personnes originaires d'Asie n'étaient pas forcément les bienvenues dans la vie quotidienne, c'est pourquoi bien souvent, hommes et femmes finissaient dans des cabarets qui jouaient à fond sur les clichés pour offrir des soirées "authentiques" aux Occidentaux. 

Le sort des ressortissants japonais est également évoqué, j'ai appris que durant la guerre, toute personne d'origine japonaise était enfermée dans un camp, en plein désert. Certes, ce n'était pas les camps de l'Allemagne nazie, mais des camps tout de même. 

Et puis il y a cette intrigue, dont le thème principal est l'amitié féminine. Amitié et rivalité font-elles bon ménage? Comment ne pas arriver à détester sa meilleure amie quand elle atteint le niveau de vie que vous visiez?  Comment ne pas détester une amie qui se sert de vous comme larbin?  J'ai beaucoup aimé cette histoire, observer les héroïnes évoluer et je me suis tellement pris au jeu que j'avais l'impression de les connaître. Elles ne font pas toujours les bons choix, loin de là, même. Il y a des trahisons, des coups bas, mais toujours une forme d'unité. Grace est la plus attachante, mais aussi la plus naïve. On a du mal à cerner Helen, souvent très froide et distante, quant à Ruby, son ambition sans limites peut parfois nous conduire à la détester. Mais avant tout, ce sont trois femmes fortes qui cherchent à se faire une place dans leur époque, et malgré leurs origines asiatiques.  Trois destins forcément inspirants (j'en parle comme si elles avaient réellement existé, elles auraient pu, mais non). 

En bref, "Poupées de Chine" s'est révélé être pour moi un beau coup de coeur. Entre le contexte et l'intrigue, j'ai vraiment pris un grand plaisir à suivre les héroïnes dans le San Francisco des années 30/40, à les voir partir de rien pour atteindre des sommets, retomber et faire tout pour se relever quand même. Je pense qu'il y aurait matière à faire un beau film esthétique, avec en plus une BO à tomber! Je vous recommande vivement ce fabuleux roman!

♥♥♥♥♥

Coup de coeur du blog!

17468_309053556487_6195640_n