001

"Nous, on a appris à craindre ce que l'on voit, pas ce que l'on entend." 

 

Il y a quelques années de cela, on m'a offert ce roman de Romain Sardou. Ayant parfois quelques préjugés, je me suis dit: "Ca y est, encore un fils à papa en mal de notoriété". Finalement, je me suis décidée à le sortir de ma PAL. Il était temps!

Quatrième de couverture: 

"Hiver 1284.Les "froidures du Diable" accablent Draguan, petit diocèse du comté de Toulouse. La population est en proie aux peurs les plus irraisonnées depuis la découverte macabre de restes de corps suppliciés dans la rivière... Henno Gui, prêtre aux manières étranges, mandé pour prendre en charge la paroisse d'Heurteloup, se présente à l'évêché. Enfoui dans une forêt inextricable, entouré de marais nauséabonds soupçonnés de porter la peste, Heurteloup vit dans l'oubli depuis des décennies. L'église est en ruine, nombre de maisons sont à l'abandon. Nul ne sait ce que les habitants sont devenus... Cette paroisse maudite, treizième d'un évêché aussi pauvre qu'isolé, intéresse pourtant les plus hautes sphères de Rome: un terrible secret semble avoir présidé à la "disparition" du village.

Ce voyage passionnant au coeur du Moyen-Âge (...) n'est pas sans rappeler la mystérieuse atmosphère du Nom de la Rose. Frissons garantis- Françoise Delbecq, Elle. " 

J'ai été immédiatement happée par ce roman! L'auteur nous emmène dans un Moyen-Âge sombre et mystérieux, avec une atmosphère vraiment particulière, mystique. Un évêque se fait assassiner par un mystérieux homme en noir, le non moins mystérieux Henno Gui arrive dans Draguan, accompagné par le très impressionnant Mardi-Gras. Henno Gui a pour mission d'aller remettre dans le droit chemin les habitants de Heurteloup, village complètement abandonné. Il va découvrir des "sauvages", qui ont été privés pendant des années de tout lien avec l'extérieur. Parallèlement, l'intrigue nous fait suivre Chuquet, vicaire qui met tout en oeuvre pour découvrir pourquoi l'évêque Haquin a été assassiné, fouillant dans son passé, Enguerran et Aymard du Grand-Cellier, père et fils, dont l'un essaie de sauver l'honneur de la famille tandis que l'autre devra se repentir de ses terribles péchés.

Tout cela conduit à des secrets protégés par Rome, les hommes du Pape n'hésitant pas à comploter, manigancer, etc. Au delà du mysticisme ambiant, l'intrigue politico-religieuse prédomine le roman. Et puis, l'intrigue dans l'intrigue, Henno Gui tentant de civiliser les habitants de Heurteloup, est très intéressante également. L'on croise des confréries, des savants (j'ai d'ailleurs appris que les scorpions mis face à un cercle de feu se suicident!).

Pour résumer, un roman très prenant, qui se lit de bout en bout, avec une atmosphère très particulière. Pas un coup de coeur, mais un très bon livre!

 

AVT_Romain-Sardou_7132

 Retrouvez-moi sur Facebook et Hellocoton