PB031180

Bernard Minier est un auteur de thrillers français dont j'ai jusque là entendu le plus grand bien. J'avais donc très envie de découvrir ce romancier. Sa maison d'édition m'a proposé de lire son dernier roman, "Une putain d'histoire", j'ai donc commencé par celui-ci. Je remercie les éditions XO pour cette lecture palpitante.

Présentation:

Une île boisée au large de Seattle…
« Au commencement est la peur.
La peur de se noyer.
La peur des autres,
ceux qui me détestent,
ceux qui veulent ma peau.
Autant vous le dire tout de suite :
Ce n’est pas une histoire banale. Ça non.
c’est une putain d’histoire.
Ouais, une putain d’histoire… »

Un thriller implacable

Mon avis:

On ne peut pas vraiment dire que le résumé nous donne une petite idée quant au contenu de ce roman. Si vous désirez en savoir davantage, vous pouvez continuer à lire, sinon, vous pouvez descendre directement jusqu'à mon "en bref".

C'est le jeune Henry qui narre cette histoire. Il s'adresse directement à un interlocuteur en particulier, mais cela pourrait tout aussi bien être nous. Sa petite amie Naomi a été assassinée, et Henry, aidé de son groupe d'amis, veut tenter de trouver le coupable, d'autant plus qu'il est le suspect n°1 dans l'histoire, puisqu'ils se sont disputés sur le ferry peu de temps avant le meurtre de la jeune fille. Henry évoque donc sa vie sur  l'île dans laquelle il réside depuis sept ans. Il a été adopté par un couple de lesbiennes et a été habitué très tôt à changer souvent d'endroit. Que lui cachent ses deux mamans? Que fuient-elles? Henry est épaulé par son groupe d'amis. Tous sont unis comme des frères et soeurs et vont tenter de découvrir ce qu'il se cache réellement derrière le meurtre de Naomi. Ce qu'ils vont découvrir pourrait bien bouleverser la tranquillité de leur petite île. Et puis, d'un autre côté, lorsque ce n'est pas Henry qui relate son histoire, on comprend qu'un homme particulièrement puissant recherche son fils et ne lésine pas sur les moyens. Et si tout était lié?

Durant les premières pages, j'avoue que j'ai été un peu perdue. Je ne savais pas du tout dans quoi je m'embarquais, et cela peut être un peu destabilisant. Et puis lorsque la narration s'est mise en place à travers Henry, j'ai plongé dans ce roman avec une unique envie: savoir. Bernard Minier explore dans son histoire de nombreuses failles de l'être humain, et il en résulte un roman étonnant et totalement bluffant. Chantages, harcèlement sur les réseaux sociaux, espionnage de grande ampleur, révolution numérique, notion de vie privée. Je crois que je n'étais jamais tombée sur un roman à la fois aussi riche en suspense et en densité.Bernard Minier maîtrise totalement son roman, il y a beaucoup d'informations, aussi bien concernant la géographie de son île (fictive, mais proche des San Juan Islands et Orcas Islands, près de Seattle), que sur tout ce qui constitue les "progrès" numérique qui tendant à nous faire délibérément choisir de renoncer à toute vie privée. 

Si le suspense est vraiment présent du début jusqu'à la fin, j'ai trouvé que par moment les informations se transformaient en longueurs. Je ne peux pas considérer cela comme un point faible, car l'auteur a vraiment fait de nombreuses recherches et on le sent passionné par son sujet, mais il est vrai que j'ai parfois trouvé que du coup l'intrigue, pourtant captivante et palpitante, perdait en rythme. Je comprends que c'était également un moyen pour Bernard Minier de nous maintenir dans un certain flou, dans l'ambiance générale de son roman, sombre,  qui se déroule  sur une île où il pleut la plupart du temps. Cette atmosphère ajoute une certaine tension et on se laisse guider à travers le récit de Henry.  Bernard Minier a voulu rendre hommage au roman américain et il a parfaitement réussi,  j'ai vraiment eu l'impression de lire un thriller venu tout droit des Etats-Unis, entre l'intrigue réussie, le quotidien des personnages que l'on partage avec eux et les descriptions des endroits les plus reculés des USA.

Comme je le disais, le suspense est présent jusqu'au bout,jusqu'au final. Et quel dénouement! Je ne l'avais absolument pas vu venir! J'avais imaginé tous les scénarios, sauf ce final magistral, qui nous fait perdre tous nos moyens, forcément. Je suis littéralement restée bouche-bée et j'ai compris pourquoi on parle de thriller implacable. Ce terme convient à la perfection, tant on se fait mener en bateau, pour notre plus grand plaisir. L'intrigue nous tient en haleine malgré nous et la fin est un véritable tour de force de son auteur. Je ne vais pas oublier cette lecture de sitôt. Mieux: je vais même m'empresser de découvrir les autres romans de l'auteur.

En bref, "Une putain d'histoire" est un thriller absolument bluffant et totalement maîtrisé. L'intrigue, lorsqu'elle commence à se mettre en place, parvient à nous captiver complètement, et malgré quelques longues descriptions qui peuvent nous donner le sentiment de ralentir le rythme, l'auteur nous tient complètement en haleine, dans une ambiance pluvieuse et particulière, en glissant en plus des faits de société. La fin est juste incroyable, tellement bien trouvée, l'une des fins les plus étonnantes qu'il m'ait été donné de lire. Une belle réussite!

 ♥♥♥♥♥

Je le conseille: si vous aimez les fins absolument bluffantes et vous faire mener en bateau. Et si vous êtes fan du genre en général, foncez!

bernard-minier-1