Les virevoltants

C'est une nouvelle fois en tant que lectrice Charleston 2015 que j'ai eu l'honneur de découvrir en avant-première le roman "Les Virevoltants". Une romancière que je souhaitais découvrir, un roman plus qu'attrayant, c'est donc avec entrain que je me suis lancée dans cette lecture.

Présentation:

"1979. Catherine Ann est encore une petite fille lorsqu'elle perd ses parents dans un accident de voiture en Californie. Au Texas, chez sa grand-mère Emma, elle fait la connaissance de deux garçons, John et Trey. Ceux-ci sont aussi orphelins et décident de la protéger. Ils formeront un trio remarquable, elle la plus belle fille de la région, eux des champions de football américain adulés par la petite ville du Texas. En grandissant, ils nourrissent le projet de partir tous les trois à l'université. Mais une blague idiote vire à la tragédie à la veille d'un match. Le trio va se déchirer, d'autant plus que l'amour s'en mêle et les trois inséparables vont devoir apprendre à vivre chacun de leur côté. Mais le passé est-il éteint pour toujours ? Une histoire d'amitié et de triangle amoureux pleine de suspense et de rebondissements, une saga émouvante et habilement menée, signée par Leila Meacham."

Mon avis:

C'est une nouvelle fois au Texas que la romancière a situé son roman (elle y vit et en est originaire), mais cette fois-ci des années 70 jusqu'à 2008. 

La jeune Cathy, orpheline, est donc recueillie par Emma, sa grand-mère qu'elle ne connaît pas. Sous le choc de la mort de ses parents, la filette n'arrive plus à parler. Ce sont les inséparables Trey et John, adulés par toute la ville, qui vont lui redonner le goût à la vie. On assistera à l'histoire de leur amitié, depuis leurs 11 ans, jusqu'à ce que les drames viennent les souiller. 

Autant le dire d'emblée, "Les Virevoltants" est un roman puissant et magnifique, basé sur une relation forte entre trois individus liés par une enfance commune. Des individus forts et fragiles à la fois. Au-delà de l'histoire d'amitié, il est bien sûr question d'un triangle amoureux sous-jacent, bien que l'auteure ne tombe pas dans cette facilité de faire hésiter l'héroïne pendant tout le roman. Tout passe par les non-dits et les évidences. C'est avant tout une histoire de destins, une belle saga comme on les aime.

J'ai été happée par ce roman qui débute comme une chronique rurale et évolue, pour le trio, en véritable cauchemar, frôlant le thriller. La romancière, qui a su me subjuguer par la beauté de son style, parvient à nous entraîner dans une histoire où chaque habitant de Kersey, ou presque, a son importance et son rôle à jouer dans le destin presque tragique de Cathy, Trey et John. On a l'impression de vivre nous aussi dans cette bourgade Texane où les on-dit et les apparences font et défont les réputations. Le roman est empreint d'une atmosphère très particulière, d'où ressort la torpeur du climat Texan et parfois une nostalgie douce-amère dans les pages concernant le passé des personnages.

C'est un roman qui nous maintient en haleine jusqu'à la fin, un suspense s'installe dans la toute dernière partie suite à un rebondissement ultime. Et les rebondissements ne manquent pas dans ce roman dense, même si par moments j'ai déploré quelques longueurs.

"Les Virvoltants" est un roman de toute beauté qui saura vous faire vibrer au rythme de ses personnages, sur fond de culture américaine. Une touchante histoire d'amitié-amoureuse et de coups du destin, qui vous réservera des surprises jusqu'à la fin... qui n'est pas forcément celle que l'on attend! Bref, pour moi, une très belle découverte, qui me donne envie de me plonger dans les autres romans de Leila Meacham.

♥♥♥♥

Je le conseille: dans ses remerciements, l'auteure évoque une personne qui lui a appris à faire la différence entre les fins hollywoodiennes et celles de la vraie vie. Alors si vous aussi vous préférez les fins dignes de la vraie vie, ce roman vous touchera forcément! (disponible dès le mois d'Avril aux Editions Charleston).

Leila Meacham

 

unnamed (5)